Les Fromages
d'excellence en ligne

  • Le Pecorino à la truffe

125g
Choix non disponible

> <


Le Pecorino à la truffe

Au pays des saveurs "Made in Italy"

La robe tachetée du Pecorino laisse entrevoir la présence gourmande d'éclats de truffe. Une belle intensité arômatique, une matière généreuse et dense en bouche. Le lait frais de brebis élevées à l'état sauvage est versé dans une bassine de coagulation avec le ferment "scotta innesto" préparé depuis des siècles selon la même méthode. Le lait coagule à une température de 40°C avec de la présure. Ensuite, à l'étape du refroidissement, le Pecorino est placé sous le sel pendant 8 heures. Le temps d'affinage pour une pâte mi-dure est de 4 mois. Notre fromage italien vous offre ses parfums tout au long de l'année.

Notre affinage :


4 mois

Profil et caractère :

Lait de brebis
Intensité
1 2 3

Pâte pressée non cuite

Conseil dégustation :

Nous vous conseillons d'apprécier ces arômes uniques après une mise à température ambiante. Pour le conserver; préférez le bas de votre réfrigérateur afin qu'il préserve sa texture et ses saveurs.

Région :
Saumur blanc sec
Pain ciabatta


 

fromage-du-mois.jpg

Nous vous conseillons également :

Le Brie AOP à la truffe

La Noblesse Aromatique

La savoureuse pureté de la truffe est en parfaite harmonie avec la délicate texture du Brie de Meaux au lait cru. Nous apportons une préparation à base de fromage frais, de truffe d'été (tuber Aestivum 3% min) et d'huile d'olive aromatisée à la truffe blanche. C’est une véritable explosion de saveurs en bouche où chaque parfum trouve sa place, dans un parfait équilibre.

Un très grand fromage à découvrir sans attendre…

Le Brie AOP à la truffe
Le Livarot

Un colonel au coeur onctueux

Au cœur du Pays d’Auge, la ville de Livarot donne son nom à ce fromage riche d’une histoire exceptionnelle. On le nomme également "le Colonel" en raison des cinq bandelettes qui l’entourent pour l’empêcher de s’affaisser pendant l’affinage. Au XIXe siècle, le Livarot était le fromage le plus consommé de toute la Normandie. Il est mentionné dans le dictionnaire universel géographique et histoire de Thomas Corneille, édité en 1708.

Après un écrémage partiel, le lait est mis à maturation. Le caillé est découpé en dés et mis au repos puis lentement brassé. On soutire ensuite le lactosérum. Enfin, le caillé est mis en moules. Pendant la mise en cave, où il séjournera un mois, il est retourné et lavé 3 fois.

Son odeur puissante contraste avec son goût relevé mais onctueux. Sa pâte fine est légèrement élastique.

Le Livarot